Quels sont les bienfaits du piment de Cayenne ?

Épice star dans de nombreuses cultures, le piment de Cayenne est un condiment indispensable dans de multiples recettes de cuisine à travers le monde. Séché, mariné, ou encore moulu, il peut être consommé sous des formes diverses et s’incorpore facilement dans tous vos plats. Véritable bombe de vitamines et de minéraux, on ne compte plus les bienfaits et les vertus que pourrait apporter une consommation régulière de piment de Cayenne.

Quelle est l’origine du piment de Cayenne ? Quelles propriétés se cachent dans sa composition ? Quels bienfaits la consommation régulière du piment de Cayenne peut-elle apporter ? Voici toutes les explications sur ce produit.

bienfaits-piment-de-cayenne

Piment de Cayenne : origine

Le piment de Cayenne, de son nom latin « capsicum frutescens », est tout simplement une sorte de piment originaire de Guyane. Aussi connu sous le nom de “piment enragé” ou “piment du diable”, il est considéré comme l’une des épices les plus fortes du monde selon l’échelle de Scoville. Son nom provient de Cayenne, ville portuaire de la Guyane française. À l’époque, Cayenne n’était pas connue pour l’import de son piment ou de ses épices, mais à cause de la colonie pénitentiaire située sur l’île du Diable. Le poivre de Cayenne provient notamment de cette île tristement célèbre.

Cultivé en Amérique du Sud et Amérique Centrale depuis presque 7000 ans, le piment est aujourd’hui un condiment qui s’est démocratisé dans les cuisines du monde entier. Pour preuve, des traces de cette épice auraient été retrouvées dans des sépultures préhistoriques au Pérou. Nos ancêtres auraient donc tenté de l’apprivoiser il y a déjà bien longtemps ! Découvert par les européens en même temps que son continent d’origine, il est importé pour la première fois au 15ᵉ siècle par Christophe Colomb.

D’abord connu en Espagne, puis au Portugal, le piment se répand rapidement dans toute l’Europe du Sud. Les Espagnols avaient pour habitude de mouliner les gousses sous forme de poudre et de les utiliser pour remplacer le poivre noir dans leurs recettes. L’époque des colonies qui a suivi permit ensuite de démocratiser cette épice dans les capitales du reste de l’Europe. En effet, au 18ᵉ siècle, en Angleterre, alors que l’Inde dépendait encore de la couronne britannique, les Anglais s’en servaient pour rehausser les plats typiques d’origine indienne.

Le piment tel qu’on le connaît en tant qu’épice est issu d’une plante à fleurs de type solanacées, capsicum. Elle appartient à la famille des poivrons et des jalapeños (variété de piments), dont la forme rappelle sensiblement celle du piment. Ce dernier est constitué d’une gousse charnue et relativement épaisse, à l’intérieur de laquelle on trouve de petites graines. Vert, rouge, cuivré, ou encore jaune, le fruit du piment se décline en plusieurs teintes, ce qui en fait un ingrédient très coloré !

Aujourd’hui, le piment accompagne bon nombre de repas quel soit le type de cuisine que vous pratiquez à la maison. Consommé en poudre, incorporé à des huiles ou encore mariné, il remplace aisément les exhausteurs de goût de fabrication industrielle tout en apportant ses bienfaits et ses vertus.

Piment de Cayenne : propriétés

Consommé depuis des milliers d’années, le piment de Cayenne doit ses nombreuses propriétés à sa composition extrêmement riche en vitamines et minéraux. Pour environs une cuillère à café de piment, soit environs cinq grammes, on retrouve les vitamines suivantes :

  • Vitamine A : contient 44 % des apports journaliers recommandés. La vitamine A est essentielle au bon fonctionnement de nos yeux et permet de lutter contre les radicaux libres ;
  • Vitamine E : c’est la vitamine antioxydante par excellence. Elle représente environ 8 % des apports journaliers recommandés et favorise aussi la lutte contre les radicaux libres ;
  • Vitamine C : du haut de ses 7 %, elle est aussi très présente dans le piment de Cayenne. Indispensable au bon fonctionnement de notre organisme, elle intervient notamment au niveau des muscles, des os et des vaisseaux sanguins, ainsi que des processus hormonaux de notre corps ;
  • Vitamine B6 : environs 6 % apports journaliers recommandés. La vitamine B6 contribue au bon fonctionnement de notre système nerveux ;
  • Vitamine K : 5 % environs. La vitamine K joue un rôle essentiel dans la coagulation du sang ainsi que dans la constitution osseuse.

Si le piment de Cayenne contient beaucoup de vitamines, il est aussi très riche en minéraux. Parmi les éléments qui le composent, on retrouve notamment :

  • Magnésium : à hauteur de 5 %. Régulateur de stress, réducteur de fatigue ou encore élément essentiel au bon fonctionnement de nos muscles, le magnésium fait partie des éléments indispensables à notre santé physique et psychologique.
  • Potassium : 3 % environs des apports journaliers recommandés. Le potassium, quant à lui, permet de réduire les accidents cardio-vasculaires et diminue le risque d’ostéoporose.

Au-delà de sa composition, il faut également noter que le piment de Cayenne n’apporte que très peu de calories (17 kcal pour une cuillère à café, soit environs cinq grammes), tout en étant source de fibres (1,4 grammes) et de protéines (0,6 grammes).

Vitamines, minéraux, antioxydants, selon de nombreux avis d’experts, le piment de Cayenne est l’aliment santé par excellence. Son profil nutritionnel hors du commun permet d’apporter une première hypothèse au fait qu’il serait utilisé en médecine traditionnelle depuis déjà plusieurs milliers d’années.

Effet du piment sur notre santé

Outre sa composition riche en minéraux et antioxydants, le piment doit son goût si prononcé à la présence de la capsaïcine. Plus il en contient, plus il son piquant est fort selon l’échelle de Scoville. Si la science tente encore de s’accorder sur le lien entre les vertus du piment et ce composé actif, les vertus digestives et thérapeutiques de ce petit fruit rouge ne sont plus à prouver. Dans les pays chauds, il est même reconnu que ce dernier permettrait à l’organisme de mieux supporter les chaleurs extrêmes, mais pas seulement. Zoom sur les bienfaits sur notre santé que peut apporter sa consommation régulière.

Piment et tension artérielle

La tension artérielle permet de caractériser la pression du sang sur les parois des vaisseaux sanguins. La pression artérielle varie, et nous permet de réagir plus rapidement en période de stress ou lors d’un effort physique. Cependant, chez certaines personnes, la tension reste élevée même lorsque l’individu est au repos ou qu’il ne se trouve pas en situation de stress. C’est ce que l’on appelle l’hypertension, qui touche principalement les personnes âgées mais aussi les plus jeunes. À long terme, l’hypertension est un facteur aggravant pour des risques de maladies cardiaques et vasculaires.

L’un des facteurs aggravant de l’hypertension est la consommation de produits contenant beaucoup de sel : aliments industriels ou plats préparés, c’est le condiment le plus utilisé par les Français. Remplacer le sel par le piment pourrait s’avérer être une alternative intéressante pour une alimentation plus équilibrée, allégée en sodium, tout en rehaussant le goût de nos plats. En effet, ce dernier n’en contient pas, et sa concentration en Capsaïcine dilate les vaisseaux sanguins ce qui diminue la pression artérielle du sujet. Par ailleurs, il a été montré que la consommation de piment augmenterait la sensibilité de nos papilles au goût salé, réduisant ainsi la quantité de sel dans nos assiettes.

Piment et diabète

Un autre des aspects sur lequel le piment pourrait avoir une influence positive sur notre santé est le diabète. Le diabète est un dysfonctionnement lié à la sécrétion de l’insuline dans le corps par le pancréas. L’insuline est une hormone qui permet de réguler la glycémie dans le sang : sa sécrétion entraîne le stockage du glucose issu des aliments ingérés dans les cellules de l’organisme. Ainsi, le taux de sucre dans le sang diminue.

La consommation régulière de piment pourrait avoir un impact positif sur des maladies liées au dérèglement de la régulation des taux de sucre dans le sang comme le diabète. Des recherches scientifiques récentes ont permis de mettre en évidence que la glycémie dans le sang était plus stable à la suite d’un repas pimenté. À l’origine de ce constat ? La capsaïcine, composé principal du piment qui lui confère son goût si piquant. Cette substance aurait pour effet de lisser la sécrétion d’insuline par l’organisme, permettant ainsi aux individus atteints de diabète de voir leur taux d’insuline stabilisé après un repas. À l’heure actuelle, aucun traitement à base de piment n’est encore sur le marché, mais cela reste une piste très sérieusement étudiée par les scientifiques.

Enfin, la capsaïcine contenue dans les piments permettrait également de combattre l’obésité et de favoriser la perte de poids. Tout simplement car sa consommation pendant les repas augmenterait la sensation de satiété.

Piment et cancer de l’estomac

Outre les propriétés anti-douleur que l’on associe à la consommation de piment, elle pourrait aussi réduire le risque de cancer de l’estomac. En effet, la bactérie à l’origine des ulcères et de la plupart des cancers de l’estomac appelée Helicobacter pylori serait présente chez environs 50 % de la population mondiale. Plus précisément, cette bactérie affecterait 75 % des populations en Afrique, Asie et Amérique latine et 35 % en Europe. En France, 10 à 20 % de la population serait porteuse de cette bactérie.

Cependant, de récentes études scientifiques ont prouvé que la capsaïcine aurait un effet inhibiteur sur cette bactérie. Ce n’est pas pour rien que la cuisine traditionnelle des pays chauds contient souvent beaucoup de piment, cela permet de diminuer le risque de contamination microbienne dans des régions où les conditions de conservation des aliments ne sont pas toujours optimisées. À noter que le gingembre ferait lui aussi partie des condiments qui permettraient de réduire le risque de cancer de l’estomac. Il existe également d’autres épices comme le curcuma qui possède pleins de vertus pour votre santé : riche en anti-oxydant pour éviter certaines maladies comme le cancer.

Bien que le piment semble être un condiment bourré de qualités, il faut cependant garder à l’esprit que manger des recettes trop pimentées reste déconseillé pour les estomacs fragiles. Il pourrait notamment avoir pour conséquences une sensation de brûlure au niveau du système digestif.

Le piment est un produit qui a déjà plusieurs milliers d’années d’utilisation dans nos cultures. Véritable bombe gustative et nutritionnelle, il apporte de la couleur dans nos recettes tout en préservant notre santé. Cancers, risques cardio-vasculaire ou encore diabète, son composition riche en vitamines et en minéraux réduit le risque de contracter de telles maladies. Alors n’hésitez plus et mettez un peu de piment dans vos assiettes !

Click here to add a comment

Leave a comment: